Portail Carrières

Conseillère ou conseiller en acquisition

Choisir la fonction publique

Afin d’accomplir leur mission et d’offrir à la société québécoise des services de qualité, les organismes publics et parapublics doivent régulièrement faire l’acquisition de biens et de services, notamment dans le domaine de la construction. Ces acquisitions permettent à ces derniers de mener à bien les divers dossiers et mandats qui leur sont confiés, et ce, dans un souci constant d’économie et de respect de la réglementation et des orientations gouvernementales.

Que ce soit au bénéfice des ministères et organismes, des établissements du réseau de la santé et des services sociaux ou encore de celui de l’éducation, la conseillère ou le conseiller en acquisition joue un rôle clé dans la mise en œuvre du processus d’achat et dans la gestion contractuelle. Son approche de travail est orientée vers le service-conseil. Cette personne est rigoureuse et habile à concilier les enjeux normatifs et opérationnels.

La personne recherchée a de l’intérêt pour le service à la clientèle, une très bonne capacité d’analyse et de synthèse ainsi qu’un grand sens de la planification, de l’organisation et des responsabilités. Elle possède de fortes aptitudes en matière de négociation. Elle doit être créative afin de résoudre de nouveaux problèmes dans le respect du cadre normatif. Elle fait preuve d’un bon jugement, de rigueur et d’intégrité. Elle affiche un sens de l’éthique aiguisé et démontre du discernement, de l’objectivité et de la flexibilité.

Les mandats attribués à la conseillère ou au conseiller en acquisition pourraient être les suivants :

  • Accompagner le ministère ou l’organisme dans la détermination de ses besoins. Effectuer des analyses financières et commerciales, de même que chercher et comparer des fournisseurs, des produits et des services.
  • Participer à l’élaboration des stratégies d’acquisition les plus avantageuses, et ce, dans le respect des lois, des règlements et des normes en vigueur.
  • Coordonner un processus d’appel d’offres. Préparer, élaborer et rédiger des devis et assister le ministère ou l’organisme dans la détermination des critères d’évaluation et des méthodes de sélection.
  • Offrir un soutien aux ministères et organismes en matière d’adjudication de contrats et de gestion contractuelle.
  • Rédiger des notes d’analyse pour les autorités organisationnelles, présider des comités de sélection de même que préparer et diffuser la reddition de comptes requise par la Loi sur les contrats des organismes publics, notamment dans le Système électronique des appels d’offres et auprès du Secrétariat du Conseil du trésor.
  • Préparer et animer les comités relatifs aux dossiers sous sa responsabilité.

Si vous souhaitez relever de grands défis, contribuer à l’évolution du domaine d’acquisition de biens et de services et participer à l’amélioration continue des processus d’affaires, selon les meilleures pratiques établies et reconnues en gestion contractuelle, envisagez une carrière de conseillère ou conseiller en acquisition!

Conditions salariales

À titre indicatif, l’échelle salariale est de :

43 484 $ (minimum de l’échelle) à 
81 648 $ (maximum de l’échelle) en date du 31 mars 2020.

En cas de disparité, l’échelle salariale déposée sur le site Internet du Secrétariat du Conseil du trésor   a priorité.

Particularités de l’emploi

35 heures/semaine

 

 

Principaux ministères et organismes embauchant

  • Centre d’acquisitions gouvernementales
  • Infrastructures technologiques Québec
  • Ministère de la Santé et des Services sociaux
  • Ministère des Transports
  • Retraite Québec
  • Société de l’assurance automobile du Québec