Régulatrice ou régulateur de vol

Choisir la fonction publique

En recrutement. Consultez les appels de candidatures. Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. Ce site peut comporter des obstacles à l'accessibilité.

La fonction publique du Québec emploie des régulatrices et régulateurs de vol pour travailler au Service aérien gouvernemental (SAG).

Le SAG du ministère des Transports soutient, jour et nuit, dans la réalisation de leurs missions respectives, les ministères et organismes du gouvernement du Québec, dont il est partenaire. Il utilise ses avions-citernes pour le compte de la Société de protection des forêts contre le feu, afin de contribuer à la lutte contre les incendies forestiers. Il est un partenaire de premier ordre du ministère de la Santé et des Services sociaux et de l’organisation Évacuations aéromédicales du Québec, en matière de préparation et de fonctionnement du transport sanitaire aérien. Il met ses ressources humaines et ses hélicoptères à la disposition de la Sûreté du Québec, afin de contribuer à la mission de cet organisme, qui est la surveillance du territoire. Il assure également le transport des membres de la haute direction du gouvernement et de l’administration publique, au moyen de ses appareils ou d’aéronefs qu’il nolise auprès de l’entreprise privée.

Enfin, grâce à son expertise en matière de transport et de nolisement ainsi qu’à la diversité de sa flotte d’aéronefs, le SAG est un intervenant de premier ordre dans l’exécution du Plan national de sécurité civile, puisqu’il y assure la coordination du transport aérien en situation de catastrophe nationale.

Si vous vous joignez au SAG en tant que régulatrice ou régulateur de vol, vous aurez la responsabilité des activités reliées à la préparation et à la réalisation des vols des aéronefs de l’organisme, notamment en en assurant le contrôle opérationnel, avec la collaboration des commandantes et commandants des appareils. Avant chaque départ, vous aurez à analyser les informations météorologiques, à sélectionner la route la plus appropriée (en tenant compte de la météo, de la distance à parcourir, du temps requis et du trafic aérien), ainsi qu’à préparer le plan de vol. Pendant chaque trajet aérien, vous effectuerez le suivi du plan de vol, aviserez la commandante ou le commandant de bord de tout changement météo et lui indiquerez les modifications au plan de vol, si nécessaire.

Vous souhaitez faire partie d’une équipe expérimentée dont la mission est des plus valorisantes? Nous avons besoin de personnes passionnées comme vous.

Conditions salariales

À titre indicatif, les échelles salariales sont de :

Régulatrice ou régulateur de vol

43 769 $ (minimum de l’échelle) à 62 073 $ (maximum de l’échelle) basée sur un horaire de 40 heures par semaine.

Régulatrice ou régulateur de vol, grade stagiaire

40 428 $ (minimum de l’échelle) à 42 913 $ (maximum de l’échelle) basée sur un horaire de 40 heures par semaine.

En cas de disparité, l'échelle salariale basée sur un horaire de 35 heures par semaine déposée sur le site Internet du Secrétariat du Conseil du trésor   a priorité.

Particularités de l’emploi

L’horaire de travail peut être sur faction rotative : jour, nuit et fin de semaine.

Le port d’attache est l’aéroport international Jean-Lesage de Québec.

Appels de candidatures en cours