Commandante ou commandant d’avion-citerne

Perspectives de carrières

En recrutement. Consultez l’appel de candidatures. Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. Ce site peut comporter des obstacles à l'accessibilité.

La fonction publique du Québec emploie des commandantes et des commandants d’avion-citerne travaillant au Service aérien gouvernemental (SAG).

Le SAG du ministère des Transports effectue des interventions aériennes d'urgence pour combattre les incendies de forêt. Chaque année, les quatorze avions-citernes – huit CL-415, deux CL-215T et quatre CL-215P – servent à circonscrire quelque six cents incendies forestiers au Québec. En moyenne, ces interventions totalisent 2 000 heures de vol et 12 000 largages.

Pendant la saison des feux de forêt, soit de la mi-avril à la mi-septembre, la flotte entière est mobilisée au Québec. Les appareils peuvent être répartis sur dix bases : Roberval, Baie-Comeau, Havre-Saint-Pierre, Sept-Îles, Maniwaki, Val-d'Or, Chibougamau, Matagami, Manic 5 et Rivière Bonnard. Par ailleurs, lorsque les avions-citernes ne sont pas requis au Québec, le SAG va prêter main-forte à d'autres provinces canadiennes et aux services d’incendie de la Californie, aux États-Unis.

Les fonctions des commandantes et des commandants d’avion-citerne consistent à piloter les avions-citernes en respectant les règles de sécurité aérienne et terrestre ainsi que les lois et règlements qui régissent l’aviation. La personne à ce poste agit à titre de commandant de bord et est responsable de l’avion-citerne, de la mission ainsi que de l’équipage, des passagères et passagers et de la cargaison qu’elle doit transporter.

Vous souhaitez faire partie d’une équipe expérimentée dont la mission est des plus valorisantes? Nous avons besoin de personnes passionnées comme vous.

Conditions salariales

À titre indicatif, l'échelle salariale est de :

79 535 $ (minimum de l'échelle) à 
92 758 $ (maximum de l'échelle) en date du 1er avril 2018.

En cas de disparité, l'échelle salariale déposée sur le site Internet du Secrétariat du Conseil du trésor  a priorité.

Particularités de l’emploi

Horaires variables de quinze jours de travail suivis de trois jours de congé.

Possibilité d’avoir à accomplir des missions hors du pays pour une période pouvant aller jusqu'à trente jours consécutifs.

Durant l'horaire de travail, la personne en poste doit être prête et disponible pour un décollage ou un départ dans un délai maximal de deux heures suivant l'appel du service de répartition.

Le port d’attache est l’aéroport international Jean-Lesage de Québec.

Appel de candidatures en cours