Instructrice ou instructeur en sauvetage minier

En recrutement. Consultez l’appel de candidatures. Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. Ce site peut comporter des obstacles à l'accessibilité.

Le Service du sauvetage minier de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a été institué en 1948 à la suite d'une commission royale d'enquête qui avait pour mandat de faire la lumière sur la catastrophe survenue à la mine East Malartic le 24 avril 1947.

Plus précisément, les instructrices et les instructeurs en sauvetage minier de la CNESST fournissent les équipements de sauvetage en cas d'urgence, ils en assurent l'entretien et forment les sauveteurs miniers du Québec à l'intervention sécuritaire afin :

  • de sauver les mineurs en cas d’incendie ou de dégagement de gaz nocifs;
  • de localiser et d’éteindre les incendies;
  • d’autoriser la reprise des activités minières après un incendie, un dynamitage important ou tout autre événement critique en s'assurant que la ventilation est rétablie dans la mine et que l’air y est respirable.

Ils sont également responsables de l’entretien d’un poste principal de sauvetage et de plusieurs postes secondaires. Si une situation d’urgence se présente, les instructrices et les instructeurs en sauvetage minier sont appelés à se rendre au poste de sauvetage approprié et à utiliser le véhicule d’urgence pour apporter l’équipement à la mine qui en a fait la demande.

Conditions salariales

À titre indicatif, l'échelle salariale est de :

49 566 $ (minimum de l'échelle) à 
58 314 $ (maximum de l'échelle) en date du 1er avril 2018.

En cas de disparité, l'échelle salariale déposée sur le site Internet du Secrétariat du Conseil du trésor Ouvre ce lien dans une nouvelle fenêtre.  a priorité.

Particularités de l’emploi

  • 35 heures/semaine
  • Les emplois à pourvoir sont à Québec (Capitale-Nationale) et à Val-d’Or seulement.

Appel de candidatures en cours